l’histoire

les comptoirs du médòc
(cDm)

Véritable Ambassade contemporaine dédiée à l’identité du territoire médocain, les cDm, établissement pilote au cœur du quartier centre affaires Paris Haussmann, vivent au rythme de la saisonnalité, du calendrier de la vigne et de l’actualité mensuelle portée sur une des huit appellations du vignoble le plus célèbre du monde :
MEDOC, St ESTEPHE, LISTRAC, MOULIS, Ht MEDOC, PAUILLAC, St JULIEN et MARGAUX.

la salle

Le génie du lieu permet la lecture géopoétique d’un MEDOC réinventé à Paris Haussmann. La salle, en forme de presqu’ile d’entre deux rues comme d’un entre deux eaux, donne sur la Place Pointe Victoire en guise de Pointe de Grave, le lampadaire de la ville prenant des allures de phare de Cordouan.
Quatre cariatides structurent la salle et semblent s’être échappées de la ceinture de lumière de l’Opéra Garnier tout proche. Dans un élan de liberté dionysiaque, allégées de leur fonction de mobilier urbain, elles s’émancipent en bacchantes et s’invitent dans les nuances lunaires d’un MEDOC augmenté.
Un podium central en huit courbes de niveau reçoit les deux comptoirs d’un double MEDOC, le MEDOC Ribeyron du pays de la rivière et le MEDOC Landescòt du pays de la forêt, tous deux structurés de part et d’autre de la Lévade, ancienne voie romaine allant de Bordeaux à Cordouan.
Le tout est embrassé par une monumentale couronne des verres.

le dispositif vidéo

Aux quatres coins de la salle, quatre salons portent les noms géopoétiques des différents aspects du MEDOC. Le salon des Vignes et le salon des Mattes du MEDOC Ribeyron, donnent sur la rue de la Victoire où coule alors un hypothétique Estuaire de la Gironde, pendant que le salon des Plages et le salon des lacs du MEDOC Landescòt, projettent la rue Joubert dans l’Atlantique. Lors des diners privatisés, les vitrines en périphérie s’occultent d’écrans recevant la diffusion panoramique d’hypervidéogrammes à thème, proposant l’expérience unique d’un voyage gastronomique en immersion sensorielle.

la terrasse

Cocon végétal au cœur des rues de Paris qui accueillent 35 couverts le temps d’un service. Comme une place ou un deck à la pointe du Médoc, les tables d’hôte accueillent des instants de partage et de convivialité comme des banquets ou marchés improvisés en découvertes de produits. Un mobilier conçu sur mesure pour répondre aux enjeux d’une implantation urbaine. Dotés de volumes de terre conséquents pour un développement végétal fructueux et naturel. Le temps d’un service, les plateaux de table viennent s’y greffer pour une dégustation en immersion. Les parasols en carrés blancs en hommage aux voiles du Médoc et ses carrelés chavirant, contribuent à signaler au grès du vent l’ouverture de l’établissement. Les végétaux sont sélectionnés pour évoquer l’univers pictural, sensoriel et variétal du Médoc proposant un voyage des pins aux dunes. Réalisée par Germ Studio.

le caveau 93V

La table ovale des vendangeurs, dressée pour 6 à 8 convives offre l’expérience unique d’un repas gastronomique dans le caveau hexagonal de l’établissement, dans un hors temps entouré des grands vins des 8 AOC.

l’équipe

L’équipe des (cDm), en salle et en cuisine, parfaitement structurée autour d’Hugo Ménager, l’Hôte du lieu et de son chef de cuisine Mickael Ruban, encadre vos émotions gustatives, nourries de leurs expériences immersives en MEDOC, interprétées dans le contexte contemporain de l’art de la table à la française.
l’échoppe gourmande
la table (cDm)
le médòc Wine bar (mWb)
les privatisations
l’actualité
l’histoire
la cave (93V)
inscrivez-vous à notre newsletter